Le pastoralisme c’est à dire la relation entre l’homme l’animal et leur environnement date d’environ 10 000 ans,

Une des spécificités du pastoralisme est la transhumance,

Le mot transhumance, du latin trans (au-delà) et humus (la terre, le pays) est une forme de pratique pastorale liée aux déplacements des troupeaux selon l’altitude et la saisonnalité des ressources pastorales. Cette pratique crée un ensemble de liens étroits entre territoires d’estive et d’hivernage. Les bergers sont des nomades. Je suis fascinée depuis longtemps par cette relation entre l’homme, la nature et l’animal. J’ai grâce à un ami cher, Nicolau da Costa passé du temps à observer comment s’établissait entre le troupeau, le berger, les chiens de protection (Samy, Milka, Peter, Nuage, Grand Patou) et les chiens de conduite (Elton, Djeb) la relation de confiance fondamentale pour parvenir à guider, protéger les brebis (nous étions en territoire de loup)sans heurt en limitant au maximum les interventions coercitives qui perturbent le troupeau et le rendent plus difficile à contrôler. Ce lien se renforce au fil des jours, des soins, de la distributions des sels….La connaissance des comportements individuels et collectifs, l’attention et l’anticipation permanente de leur réaction permet une plus grande harmonie. Ce savoir me touche et me passionne tant il est précis et immense, le début de mon travail sur ce sujet est ici.

Using Format