St Denis dans un lycée technologique et professionnel.

Jade, Ines, Yasmine, Ayoub, Jedijia, Hugo, Elies, Sylvia, Loic. 

Tous les samedis on enlève nos chaussures, on dépose nos téléphones et on dit des phrases belles et raisonnantes. Après les pizzas et les tacos on recommence.

La tragédie de Sophocle est la preuve par l’exemple qu’il n’y a pas de limite à un pouvoir dont on a inconsidérément fait dépositaire un homme qui n’en était pas digne.

Du devoir de la désobéissance civile (Hanna Arendt), de l'inflexible détermination d'Antigone dans sa féminité, de l'opposition du devoir et du droit, de la loi divine et loi humaine,du conflit entre raison d'état et conscience individuelle, ils ont puisés dans leur corps flamboyants et maladroits, dans leur voix murmurée et leurs cris ;  ces mots dans leurs bouches sont justes et terrifiants de contemporanéité.

Un projet mis en scène par deux magiciens Béatrice Chauvin et Michel Jusforgue. La pièce sera jouée au Théâtre Gérard Philippe à St Denis les 30 et 31 mars 2017.. 


Using Format